Coronavirus France en direct: Les maisons de retraite préparent leur déconfinement progressif
Coronavirus France en direct: Les maisons de retraite préparent leur déconfinement progressif

– Les vaccinations doivent reprendre d’urgence car elles ont considérablement chuté avec l’épidémie et le confinement, a averti la Haute autorité de Santé (HAS). Cet appel concerne à la fois les nourrissons et « les adultes qui ont des maladies chroniques, des fragilités particulières », a expliqué à l’AFP l’infectiologue Elisabeth Bouvet, présidente de la Commission technique des vaccinations de la HAS.

« C’est une double préoccupation », souligne-t-elle. Car pour les enfants, « le rattrapage qui a lieu à partir du 11 mai est insuffisant ». « Le déficit reste important pour la rougeole, avec le risque de revoir resurgir des épidémies et de perdre le regain de vaccination qu’on avait semble-t-il réussi à obtenir » contre cette maladie contagieuse.

– Les maisons de retraite « qui ne déclarent plus de cas possible ou confirmé de Covid-19 » doivent présenter d’ici à lundi un « plan de retour progressif à la normale », pour autoriser notamment les visites sans rendez-vous et les sorties des résidents, annonce Olivier Véran. Cette « étape supplémentaire dans le déconfinement » des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) doit être « adaptée à la situation » de chaque structure, a précisé dans un communiqué le ministre des Solidarités et de la Santé, qui doit publier dans la journée un « document de cadrage » concernant cette mesure. Ces « plans de retour à la normale » doivent « permettre d’assurer prioritairement, le plus vite possible, la reprise des visites des proches sans rendez-vous », ajoute le ministère.

– Les soignants, en première ligne face au Covid-19, réclament un “plan de recrutement” et une “revalorisation générale des salaires”, de l’ordre de 300 à 400 euros, selon les syndicats. Ils souhaitent aussi “l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits”. Concernant les hausses de salaire promises dans le cadre du “Ségur de la santé”, “le rendez-vous est fixé” avec les soignants, a assuré lundi Olivier Véran. “D’ici à début juillet ils auront toutes les réponses aux questions qu’ils posent et aux revendications qu’ils portent légitimement.”

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.