Emmanuel Macron : L’affaire Kohler a été classée après une lettre du président
Emmanuel Macron : L’affaire Kohler a été classée après une lettre du président

Dans une note adressée à Alexis Kohler, le chef de l’État le dédouane d’être intervenu dans des dossiers liés à MSC. Quelque temps après, l’enquête était classée.

Alexis Kohler, secrétaire général de l’Elysée, n’a selon Mediapart, qui l’avait publié en 2018, pas rendu public un conflit d’intérêts : pendant une décennie, il n’aurait pas indiqué être un proche cousin des principaux actionnaires du groupe de transport maritime MSC, et s’est trouvé à plusieurs reprises « en position de mettre les moyens de l’État à disposition du croisiériste ».

Suite à ces révélations, le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire après la plainte déposée par l’association Anticor pour prise illégale d’intérêts et trafic d’influence contre le numéro deux de l’Élysée.

Après un an d’enquête, annonce Mediapart ce mardi 23 juin, son responsable a rendu le 7 juin 2019 un rapport de synthèse, « totalement accablant », puis après une lettre d’Emmanuel Macron le 1er juillet, un second rapport le 18 juillet, « totalement disculpant ». L’affaire a été classée sans suite un mois plus tard.

Dans sa lettre, adressée à son collaborateur, le président de la République « confirme » que lorsqu’il est devenu ministre de l’Economie, il était déjà informé des liens familiaux d’Alexis Kohler avec les actionnaires de contrôle de MSC.

Pour sa défense, l’avocat d’Alexis Kohler produit une lettre de ce dernier, non signée et datée du 5 novembre 2010, dans laquelle il informe le directeur de l’APE (Agence des participations de l’État) du conflit d’intérêts potentiel de par son lien de cousinage. Mais les enquêteurs du parquet financier notent qu’ils n’ont trouvé nulle part trace de cette lettre lors de leurs perquisitions ou des demandes à Bercy, ni aucune autre note qui informerait du lien de famille en question.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.