Le fiasco du système de paie de l'Éducation nationale (détail)
Le fiasco du système de paie de l'Éducation nationale (détail)

Le programme SIRHEN qui devait gérer la paie des agents de l’Education nationale et que le gouvernement a stoppé en 2018, aura coûté 400 millions d’euros pour ne concerner que 2 % des personnels du ministère, affirme la Cour des comptes dans son rapport annuel publié mardi.

C’est un échec, un naufrage. Lancé en 2006, le projet de système d’information et de gestion des ressources humaines de l’Éducation nationale (Sirhen) a tout de l’accident industriel. Dans son rapport annuel, rendu public ce mardi 25 février, la Cour des comptes n’est pas tendre avec ce programme à l’origine “ambitieux” et à la “conduite” finalement “chaotique” qui engendrera des “dérives nombreuses”, des “défaillances rédhibitoires” et… une facture particulièrement salée pour l’Etat. Tout ça pour ne (presque) jamais voir le jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici