Marseille : Une propriétaire du 65 rue d'Aubagne condamnée (détail)
Marseille : Une propriétaire du 65 rue d'Aubagne condamnée (détail)

Près d’un an après l’effondrement de l’immeuble du 65 rue d’Aubagne à Marseille, une des propriétaires vient d’être condamnée à verser 5.000 euros à sa locataire rescapée de l’accident.

Cette étudiante en histoire de l’art occupait un studio au quatrième étage du bâtiment. Elle avait quitté les lieux trois jours plus tôt pour se réfugier le week-end chez une amie, en raison de la crainte que lui inspirait l’immeuble.

Son avocate, Me Chantal Bourglan, réclamait une provision de 10.000 euros sur la future indemnisation que touchera sa cliente: «Sinon il lui faudra attendre la fin du procès pénal pour être indemnisée, au mieux dans cinq à six ans, alors qu’elle a tout perdu. On lui dit qu’il faut attendre mais elle n’est responsable de rien, elle est victime».

La propriétaire, une retraitée habitant Noailles, le quartier de la rue d’Aubagne, au coeur populaire de Marseille, devra seulement lui verser 5.000 euros. Alors que la loi contraint tout propriétaire à garantir à son locataire «une jouissance paisible» de son logement, celle-ci estimait que le caractère imprévisible de l’effondrement devait être considéré comme «un cas fortuit».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.