Trois soldats indiens tués dans une «confrontation violente» avec la Chine
Trois soldats indiens tués dans une «confrontation violente» avec la Chine

Trois soldats indiens ont été tués lors d’une “confrontation violente” avec l’armée chinoise, selon des informations de la BBC.

La Chine a accusé l’Inde d’être responsable de l’incident en ayant franchi à deux reprises la frontière contestée, mais n’a pas publiquement fait état de morts de son côté.

Des troupes des deux puissances sont engagées depuis le début de mai dans plusieurs face-à-face tendus le long de leur frontière commune, principalement dans la région de haute altitude du Ladakh. Une crise que les deux parties affirment vouloir « résoudre pacifiquement » par la voie diplomatique.

Mais mardi, un porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, Zhao Lijian, a rapporté que « des troupes indiennes [avaient] gravement violé, le 15 juin, le consensus bilatéral et franchi la frontière à deux reprises, avant de se livrer à des activités illégales et de provoquer et d’attaquer des soldats chinois, avec pour résultat une grave confrontation physique ».

De son côté, un porte-parole de l’armée indienne a évoqué une « confrontation violente » alors qu’un « processus de désescalade » était « en cours dans la vallée de Galwan ». Cette confrontation a « fait des victimes des deux côtés », selon lui. « Les pertes de vie du côté indien comptent un officier et deux soldats. » Des haut gradés des deux bords s’entretiennent actuellement sur place pour désamorcer la situation, selon le communiqué de l’armée indienne.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.