Vaccin Coronavirus : le premier essai sur l'homme en Europe (détail)
Vaccin Coronavirus : le premier essai sur l'homme en Europe (détail)

Evolution du Covid-19 En France

confirmés
191,295
décès
30,294
guéri
82,166
Active
78,835
Last updated: 4 août 2020 - 18 h 38 min (+02:00)

L’université d’Oxford, au Royaume-Uni, a lancé, jeudi 23 avril, les premiers essais cliniques portant sur le développement d’un vaccin au nouveau coronavirus. Dans le meilleur scénario possible, l’équipe de chercheurs espère pouvoir fournir un million de doses dès l’automne.

L’expérience s’inscrit dans le cadre d’une étude menée sur plus de 800 personnes.

Une moitié recevra le vaccin potentiel contre le Covid-19 tandis que l’autre moitié se verra injecter un vaccin contrôle qui protège contre la méningite mais pas contre le coronavirus. Les volontaires ignorent lequel des deux ils recevront. Le vaccin potentiel a été développé en trois mois par l’université d’Oxford.

Une scientifique italienne volontaire pour tester le vaccin

Deux premiers volontaires ont reçu des injections afin de tester un vaccin contre le Covid-19, ils sont les premiers parmi plus de 800 personnes recrutées dans le cadre de l’étude. Parmi ces deux volontaires, il y a Elisa Granato, une scientifique italienne qui croit beaucoup dans l’efficacité du vaccin.

Elisa Granato, a déclaré à la BBC : “Je suis une scientifique, donc je voulais essayer de soutenir le processus scientifique partout où je le pouvais.”
Comment ce vaccin est-il né ?

Le vaccin a été développé en moins de trois mois par une équipe de l’université d’Oxford. Sarah Gilbert, professeur de vaccinologie à l’Institut Jenner, a dirigé la recherche préclinique.

“Personnellement, j’ai une grande confiance dans ce vaccin”, a-t-elle déclaré à la BBC. “Bien sûr, nous devons le tester et obtenir des données sur les humains. Nous devons démontrer qu’il fonctionne réellement et empêche les gens d’être infectés par le coronavirus avant d’utiliser le vaccin dans la population en général”.

Le professeur Gilbert a déclaré précédemment qu’elle était “sûre à 80%” que le vaccin fonctionnerait, mais elle préfère maintenant ne pas mettre de chiffre dessus, disant simplement qu’elle est “très optimiste” quant à ses chances.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.